Implants dentaires à Lille, Cabinet du Dr LAMBERT

Questions / Réponses, cabinet du Dr LAMBERT, Lille 59

Qu’est-ce qu’un implant ?

C’est une racine artificielle faite actuellement en titane donc biocompatible(comme les prothèse de hanche, donc pas de rejet)

Comment tient un implant ?

L’implant est ostéointégré. C'est-à-dire qu’il est, à l’echelle microscopique, collé à l’os.

Comment se passe l’intervention ?

La mise en place des implants se fait dans le bloc opératoire du cabinet dentaire préparé de façon à respecter une stricte asepsie, identique aux autres interventions de chirurgie bucco-dentaire.

 

Est-ce que ça fait mal ?

Non: une anesthésie locale est pratiquée sur un terrain non inflammatoire ce qui permet au praticien de mettre les implants sans faire mal et sans problème de résistance à l’anesthésie. De plus, pour les patients qui le désirent, nous pouvons pratiquer l'intervention sous sédation au protoxyde d'azote MEOPA

 

Est-ce une technique fiable ?

Oui : les données scientifiques sont unanimes pour dire que c’est la façon la plus fiable de remplacer les dents.

Quel avenir pour nos implants ?

(source: L'information dentaire n°39)

Comme nous pouvons le voir sur ces statistiques, l'implant résiste 5 fois plus longtemps que les bridges.De plus, il est devenu strictement interdit de mutiler des dents saines, en les dévitalisant et en les taillant, pour faire un bridge. 

A quel âge peut-on être implanté ?

Il n’y a pas de limite d’âge. C’est l’état de santé du patient qui limite l’implantation : traitement contre le cancer, valves cardiaques, prise de certains médicaments comme les biphosphonates injectables, diabète non stabilisé.

Est-que ça marche toujours ?

Il n’y a pas de rejet car le titane est biocompatible. Cependant, dans moins de 5% des cas, l’implant peut ne pas prendre, peut ne pas s’ostéo-intégrer et dans ce cas on le remplace gratuitement quelques mois plus tard.

Est-ce une intervention risquée ?

Avant de poser l’implant une étude clinique et radiologique est pratiquée, ce qui permet de ne pas approcher les zones sensibles, comme le nerf de la mandibule. Il est fortement recommandé de faire une étude avec une sorte de scanner dentaire au cabinet : le cône beam qui permet de voir en détail l'anatomie des mâchoires.

Est-ce toujours possible de poser des implants ?

radio1.jpg radio2.jpg
radio3.jpg radio4.jpg

Parfois le volume osseux n’est pas suffisant, et dans ce cas, si le patient le désire, il faut envisager au préalable de faire un apport d’os et quelques mois ensuite de mettre les implants.

Ya-t-il des implants meilleurs que les autres ?

L’état de surface des implants des grandes marques s’approche actuellement de la perfection. Ce qui les différencie c’est la connexion implant-pilier :
Il est reconnu actuellement que la connexion conique « cône-morse » est la plus fiable.
Contrairement aux connexions hexagonales, les vis de  maintien des piliers ne subissent pas de contraintes et donc ne cassent pas.

5.jpg 6.jpg
7.jpg

De plus, la jonction entre le pilier et l’implant ne laisse pas passer les bactéries.

8.jpg 9.jpg

Cette géométrie particulière décale vers le centre la transition entre l’implant et le pilier. Ce platform-switching procure une large base horizontale sur l’épaulement de l’implant pour une apposition stable des tissus durs et mous. Platform-switching + absence de micro-mouvements + étanchéité aux bactéries = conservation durable des tissus durs et mous (os et gencive). Avantages certains par rapport aux autres systèmes.

Système à connexion hexagonale :

10.jpg


Système à connexion Cône-morse  :

11.jpg

Les implants peuvent-ils stabiliser les appareils mobiles?

Oui : les appareils ne bougent plus et ne blessent plus.

 

12.jpg 13.jpg
Avant
Après
14.jpg 15.jpg

Est-ce que les implants donnent un résultat esthétique ?

Patiente présentant des agénésies des incisives latérales maxillaires (les germes des dents manquent à la naissance).Donc il manque l’os nécessaire pour y mettre des implants en première intention. Un apport d’os est d’abord pratiqué puis 4 mois après on y met les implants.

 

16.jpg 17.jpg
18.jpg 19.jpg

Article rédigé par le praticien le 23/10/2014